Programme des journées d'étude BiblioPat 2013

Association BiblioPat

Journées d’étude 2013

 

Pratiques personnelles, mémoire professionnelle :

de la maîtrise à la transmission

Programme

Jeudi 14 et vendredi 15 novembre

Paris, BULAC

 

Les adhérents de l’association BiblioPat ont souhaité que les journées d’étude 2013 portent sur le thème de la transmission des connaissances entre bibliothécaires travaillant sur des fonds patrimoniaux. A l’origine de cette demande, une question postée sur la liste de discussion BiblioPat et qui a remporté un franc succès d’échanges.

Le sujet est suscité notamment par un contexte de départs massifs en retraite, ceux de la dernière génération à avoir occupé des postes pendant parfois de longues périodes. La question qui se pose ces temps-ci est la suivante : comment assurer la continuité des connaissances nécessaires à la gestion et la valorisation d’un fonds ancien ?

La maîtrise parfois impressionnante que certains de nos collègues présentent de l'histoire des collections, de l'histoire du catalogue ou de la cotation des fonds repose en général sur des années d'expérience. Dans presque chaque bibliothèque patrimoniale, figure le/la collègue indispensable que l'on va solliciter lorsque l’on a épuisé les outils, les ressources collectives et objectives. Cette maîtrise peut-elle être transmissible ? L'accumulation de connaissances que l'on admire chez certains provient à la fois de lectures, de pratiques, d'observations, d'échanges avec d'autres collègues ou avec des lecteurs, et parfois de recherches personnelles. Peut-elle être exprimée, consignée, formalisée, ou est-elle trop subjective, trop liée à une culture et à une personnalité individuelle ? De quelle manière chacun exerce sa propre subjectivité dans ce domaine ?

 

Jeudi 14 novembre 2013

Préambule aux journées d’étude           9h15 :      Visite de la BULAC

14h00-14h30      La question de la transmission dans la Charte de la conservation dans les bibliothèques / Dominique Rouet (conservateur chargé de la conservation et de la valorisation, BMC Le Havre)    

De nombreux articles de la charte de la conservation  évoquent  la documentation produite à chaque étape de la vie d’un document patrimonial, acquisition, restauration, exposition, etc. : présentation.

 

14h30-17h          Table ronde : le cadre réglementaire

Les archives d’une institution sont les premières sources de mémoire d’un service : qu’en est-il des archives des bibliothèques ? Quels sont les éléments conservés et à conserver sur les fonds patrimoniaux pour transmettre leur histoire ? Que dit le cadre réglementaire ? Où trouver l’information pour former et  aider les bibliothécaires à faire des choix avant archivage de leurs dossiers ? Où conserver les archives d’une bibliothèque patrimoniale ? Un autre aspect de la question porte sur les fonds non traités, cas fréquents dans nos bibliothèques : a-t-on identifié la documentation qui leur est liée ? Enfin, qu’en est-il des archives électroniques (fichiers, messages, …), que nous fabriquons quotidiennement désormais ?

Modérateur : Dominique COQ (Chef du Bureau du Patrimoine, Service du livre et de la lecture, Direction générale des médias et des industries culturelles, Ministère de la culture et de la communication)

Conserver des archives : que disent les textes ? / François Giustiniani (directeur des Archives départementales,  Hautes-Pyrénées)

Quand la mémoire fait défaut aux bibliothécaires : les conséquences de la non-transmission des connaissances sur les collections / Marie-Claude Pasquet  (bibliothécaire indépendante)

Le cas de la Bibliothèque Sainte-Geneviève : créer un service d’archives en bibliothèque / Marion Chaigne (Bibliothèque municipale de Nantes)

 

17h15-19h          Assemblée générale de l’association BiblioPat

 

 

Vendredi 15 novembre 2013

 

9h30-12h             Table ronde : études de cas et points de vue

De nombreuses situations constituent des moments « à risque » de perte de mémoire sur des fonds patrimoniaux. Les catastrophes naturelles sont le pire moment car elles sont imprévisibles ; elles constituent un thème spécifique de journées d’études, thème souvent traité par le Bouclier Bleu. Elles ne seront donc pas évoquées dans ce cadre. Le départ en mutation d’un collègue spécialiste d’un fonds, le déménagement de la bibliothèque, des départs massifs en retraite sur une courte période, un dépôt ou un don constituent autant de situations qui nécessitent d’organiser la transmission des connaissances.  Comment gérer ces situations diverses, et comment prévoir pour préparer l’avenir ?

Modérateur : Mireille Pastoureau (Directrice de la Bibliothèque de l'Institut de France)

Collecter et transmettre la mémoire professionnelle : l'exemple du groupe Mémoire de la BM de Lyon / Yann Kergunteuil  (Bibliothèque municipale de Lyon, Fonds ancien)

Transmission de connaissances  autour d’une bibliothèque, lors d’un dépôt : le cas de la Collection jésuite des Fontaines / Jacqueline Diot (Directrice de la bibliothèque du Centre Sèvres-Facultés jésuites de Paris)                      

L’exemple de la Bibliothèque municipale de Toulouse : quand une bibliothécaire présente dans le service depuis 30 ans, et le conservateur, en poste depuis 22 ans,  s'en vont à 6 mois d'intervalle / Jocelyne Deschaux (Directrice du  réseau des médiathèques de l'Albigeois)

La BULAC : constituer une réserve dans le contexte d'un déménagement / Francis Richard, directeur scientifique et responsable de la réserve (BULAC) et Alexandre Asanovic, responsable du Pôle Collections (BULAC)

 

14h-16h30          Table ronde : les outils

Il est certain que notre époque de mise en partage tous azimuts et de pratique du travail collaboratif prépare et aide à relever ce genre de défi. Le travail quotidien au sein d'un service implique une transmission permanente des informations, non seulement celles courantes liées aux activités en cours mais aussi celles plus permanentes destinées à la formation interne consacrées à l'histoire de l'institution, à l'histoire des fonds et de leur gestion. Dans quelle mesure les outils mis au point pour l'activité courante (catalogue, plan de cotation) peuvent-ils servir à la transmission sur le long terme ? Sont-ils suffisants, ou des outils spécifiques doivent-ils être définis à destination des collègues suivants ? Peuvent-ils être modélisés pour valoir dans plusieurs endroits, plusieurs contextes administratifs ?

Modératrice : Juliette Jestaz (Bibliothèque historique de la Ville de Paris)

Archives orales : un projet du comité d’histoire de la Bibliothèque nationale de France / Marie-Odile Illiano (Bibliothèque nationale de France)

Recensement d'annotations récurrentes sur les collections anciennes (notamment graphies des bibliothécaires) et mise en place d'outils de transmissions de mémoire à la Bibliothèque de l'Arsenal (Bnf) / Claire Lesage (Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque de l’Arsenal)                        

Transmission des connaissances au ministère des Affaires étrangères : création d'outils multiformes au service de la sauvegarde des collections et de la mémoire du département de la Bibliothèque / Lionel  Chénedé (chef du pôle Fonds ancien - département de la Bibliothèque, Ministère des affaires étrangères) : présentation et illustrations.

 

16h30    Clôture des journées d’études


L'inscription est gratuite et obligatoire. Merci de vous inscrire en cliquant ici. Un accusé de réception électronique vous sera envoyé ultérieurement.


Instructions pour se rendre à la BULAC